L’accueil des migrants mineurs

L’accueil des jeunes migrants isolés

Durant le service civique effectué dans le Foyer Jeunes Travailleurs (FJT) Tivoli Initiatives, j’ai pu participer à l’accueil des jeunes migrants isolés et auparavant j’ai été bénévole pendant 1 mois à l’antenne migrant du Secours Catholique de Bourges.

J’ai pu discuter avec des jeunes mineurs isolés qui ne connaissaient que très peu notre langue. Ils souhaitent vraiment s’intégrer dans la population. Le fait de ne pas parler la même langue est un obstacle mais aussi parfois un avantage car chacun peut apprendre au travers des autres.

On voit beaucoup de personnes arriver en France et certaines sont mineures. Elles ont souvent été persécutées dans leur pays et ont perdus tous leurs biens. Des familles ont été détruites et les enfants souvent séparés de leurs parents.

Lorsque ces jeunes migrants isolés sont accueillis en France, ils sont sous la tutelle de l’Aide sociale à l’enfance jusqu’à leur majorité. L’Etat leur ouvre, pour subvenir à leurs besoins un compte bancaire. Afin de comprendre et parler notre langue, ils ont accès à des cours de français qui leur permettra de comprendre de jour en jour les subtilités de la langue française.

Au FJT, on accueille les jeunes à partir de 16 ans. Ils sont supervisés par une équipe spécifique qui les guide et les aide dans les jours difficiles. Les accueillis bénéficient pendant leur séjour d’une prise en charge totale de leurs frais d’hébergement, de restauration, de santé ainsi que d’habillement, de transport et d’hygiène.

Chacun de nous, peut et devrait apprendre quelques mots dans une langue lointaine, afin d’aider à l’adaptation des personnes étrangères immigrantes dans notre pays. Il y a sans doute là une action pédagogique à imaginer…

Share This