Assemblée citoyenne de la Métropole d'Orléans - Jury citoyen

Le collectif CiTLab a pour ambition de faire monter en compétence les citoyens et citoyennes du territoire.

La forme la plus élaborée mise en place par le collectif CiTLab est pour le moment cette Assemblée citoyenne de la Métropole d’Orléans avec constitution d’un jury citoyen.

Partis du constat qu‘il n’y a pas pour le moment d’assemblée citoyenne digne de ce nom à l’échelle de la Métropole d’Orléans il nous a paru nécessaire de mettre en place une instance qui peut réunir des citoyens et citoyennes volontaires, éventuellement tirés au sort, pour s’informer objectivement et se former sur des enjeux locaux, afin d’émettre  un avis citoyen.
Au mois de mars 2018, la première édition de cette assemblée citoyenne a travaillé sur la question : « Quelle proposition pour la gratuité des transports publics dans la métropole d’Orléans ? »Citlab a organisé un week end d’Assemblée Citoyenne de la Métropole d’Orléans les 17 et 18 mars 2018. Durant une journée et demie, plus d’une trentaine de citoyens, de tous les horizons sociaux, de toutes générations, sans appartenance politique spécifique, se sont réunis sur le thème « Quelle proposition pour la gratuité des transports publics dans la métropole d’Orléans ? ».

Une méthode citoyenne

Les participants se sont répartis en petits groupes dits « jurys citoyens » et ont formalisé une méthode pour aboutir ensemble à un avis citoyen. Afin d’aider à cette réflexion commune une vidéo de l’expérience de la ville de Dunkerque, qui met en place cette gratuité, a été projetée aux participants. David Thiberge, Vice-président de la métropole d’Orléans en charge des transports, avait répondu à un long questionnaire expliquant les raisons pour lesquelles la métropole d’Orléans s’oppose actuellement à la gratuité des transports. Des représentants d’étudiants à l’université d’Orléans La Source sont venus expliquer leur problématique sur le sujet. Et des éléments sur le budget de la Métropole ainsi que la tarification actuelle des transports leur ont été donnés. Le dimanche 18 mars, à l’issue des travaux des différents jurys citoyens, une restitution collective a été effectuée accompagnée d’une synthèse – Restitution assemblée citoyenne CiTLab

Des participants engagés

Pour les participants, il est évident que décider la gratuité des transports est un choix politique majeur car elle a un coût dont il faut tenir compte. Elle a un intérêt individuel direct, pour ceux qui en bénéficient et elle influence les comportements collectifs. La transition écologique, la mixité sociale, la qualité de vie dans la métropole orléanaise doivent être prioritaires dans l’adoption d’une gratuité partielle ou totale des transports. Elle ne doit pas se faire au détriment de la qualité du service en terme d’horaires, de dessertes, de destructions d’emplois, d’incivilités (personnel de contrôle pouvant être redéployés en médiateurs). Les participants pensent que si l’objectif est bien d’obtenir à terme une gratuité complète des transports, elle doit se mettre d’abord en place par étape (gratuité des transports dans le CITYPASS par exemple), en choisissant des événements ou des périodes spécifiques (jours de grande pollution, week end de fin d’année,…) et accompagnée d’un observatoire citoyen des mobilités. Pour les participants, il est nécessaire d’accompagner cette gratuité des transports par des infrastructures et des services combinant tous les modes de déplacements urbains (piétons, cyclistes, parking relais, tram et bus) et desservant tous les différents pôles de la métropole. À la fin du WE, les participants en redemandent puisqu’ils ont trouvé qu’un jour et demi, ce n’était pas assez. Le collectif CitLab continuera ce type d’expériences sur d’autres sujets et portera vers les élus la synthèse de ses travaux.

Share This